Une question? Une suggestion?

Interessé?

Souhaitez-vous avoir accès à toutes l'information pratique, les actualités, les archives des lettres d'info et revues, la jurisprudence et la législation d'Assuropolis? Ou voulez-vous consulter la banque d'adresses du secteur de l'assurance?
Choisissez le(s) module(s) ou le package sur votre mesure et commandez dès aujourd'hui.


 


Les fonds de pension belge ont livré des rendements décevants en 2018

Actualités - 01/04/2019
-
Auteur(s) 
Anne Sterckx


Les fonds de pension belges ont été décevants en 2018 avec un rendement médian de -4,6%, selon l'étude PIPS (Pension Investment Performance Survey) réalisée par l'expert en ressources humaines Mercer auprès de 40 fonds de pension belges, qui gèrent ensemble 3,6 milliards € et couvrent 25% du marché. En 2017, le rendement médian était encore positif (+6,2%).

Les pires rendements sont à mettre à l'actif de la zone euro, des pays émergents et du Japon, avec des rendements respectifs de -12,6 %, -11,3 % et -9,2 %. Les meilleurs résultats, bien que négatifs, ont été obtenus sur le marché américain des actions et le marché des obligations, avec des rendements de respectivement -0,9 % et -1,0 %, souligne Mercer.

 

"Une des causes principales de ces mauvais résultats dans les actions ne doit pas être à rechercher bien loin. Le Brexit, l'attitude protectionniste de diverses grandes puissances, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, ... Ce ne sont là que quelques-uns des nombreux facteurs qui ont suscité beaucoup d'inquiétude sur les marchés financiers l'an dernier", a affirmé Willy Santermans, actuaire principal chez Mercer.

 

À plus long terme, et c'est en définitive l'horizon de placement qui correspond à l'objectif des fonds de pension, la situation générale reste néanmoins positive. À 5, 10, 15, 20 et 25 ans, les fonds de pension privés ont enregistré un rendement réel de respectivement +4,5%, +6,6%, +4,7%, +3,7% et +4,9%, ce qui correspond, après inflation, à des rendements annuels respectifs de +2,9%, +4,8%, +2,6%, +1,7% et +3,0%.

 

Source:  Marsh-Mercer